Un philanthrope fait un don de 3 tens of millions de {dollars} au programme RWB



Le programme Aspirants du Royal Winnipeg Ballet School reçoit un don de 3 millions de dollars et un nouveau nom.

Le programme Anna McCowan-Johnson Aspirant porte le nom de la professeure de danse de longue date, fondatrice et directrice artistique de l’Interplay School of Dance à Toronto. McCowan-Johnson est décédée en 2020 et son mari, le philanthrope torontois Don Johnson, a fait la contribution de 3 millions de dollars à la mémoire de sa défunte épouse.

McCowan-Johnson avait un lien profond avec RWB : elle a été formée et encadrée par l’une des cofondatrices de la compagnie, Gweneth Lloyd, et a souvent défendu la RWB School for Young Dancers.

«Je suis absolument ravie de cela – je pense que c’est un cadeau incroyable», déclare Vanessa Léonard, directrice du programme Aspirants. « Et je suis ravi que le programme Aspirant soit reconnu, car il s’agit d’une partie importante de la formation des danseurs ici au Royal Winnipeg Ballet. C’est vraiment le pont entre vos études universitaires et l’entrée dans le monde professionnel.

Le programme Anna McCowan-Johnson Aspirant est un programme de formation postsecondaire à temps plein de deux ans dans la division professionnelle de l’école pour les danseurs classiques de niveau avancé.

Alors que les anciens ont dansé avec diverses compagnies, beaucoup ont tendance à rester en ville – et c’est intentionnel.

Depuis sa fondation en 1970, la RWB School Professional Division, qui attire des étudiants du monde entier, sert de relais à la compagnie afin qu’elle puisse embaucher des danseurs formés à sa propre formation, des danseurs comme Léonard, née Lawson, qui était un ancien danseur principal de RWB. Environ 70% de l’entreprise est composée d’anciens élèves.

Julianna Generoux est l’une des trois étudiantes en herbe qui rejoindront l’entreprise la saison prochaine en tant qu’apprentie. La jeune femme de 19 ans d’Okotoks, en Alberta, a adoré son passage dans l’émission, en particulier la chance de perfectionner ses compétences et son talent artistique dans une variété de répertoires, ainsi que des opportunités de performances comme Theà la frontière, un salon étudiant annuel. (Le spectacle de cette année a lieu ce soir et vendredi à 19 h 30 au studio du fondateur de RWB. Les billets sont sur rwb.org.) « Je me sens confiant et préparé pour ce qui va arriver », dit Generoux.

Rejoindre l’entreprise « est vraiment spécial et excitant », dit-elle. “S’entraîner ici pendant tant d’années et enfin arriver à ce moment, c’est comme un rêve devenu réalité.”

Johnson, qui est né et a grandi à Lundar, créera un fonds de dotation à la Winnipeg Foundation. Chaque année, le programme Aspirante recevra un montant de la fondation, qui représente les intérêts gagnés sur la contribution initiale.

Un soutien supplémentaire du Fonds d’investissement culturel du Canada, un programme fédéral qui jumelle les dons faits aux dons détenus par des groupes artistiques à travers le pays, pourrait également permettre au fonds de croître.

« Donner prépare votre organisation pour l’avenir », déclare Kristine Betker, directrice du développement chez RWB. Cela était particulièrement vrai pendant la pandémie, dit-elle, lorsque RWB a perdu une source majeure de revenus provenant de la vente de billets. “Donc, ce que cela signifie (pour le programme Aspirant), c’est que nous aurons toujours cette source de revenus constante et stable pour financer le programme.”

Et cela signifie que le programme peut continuer à développer et à nourrir de jeunes artistes professionnels – ce en quoi McCowan-Johnson croyait.

“Je veux vraiment continuer à travailler avec des chorégraphes et de nouveaux chorégraphes, avec des gens qui viennent vraiment donner à ces étudiants ce dont ils ont besoin, afin qu’ils puissent entrer dans une compagnie avec cette expérience de travail sur de nouvelles créations et d’apprentissage de nouveaux répertoires”, dit-il. Léonard.

Le don de 3 millions de dollars de Johnson au RWB fait partie d’une contribution de 16 millions de dollars au ballet dans l’ensemble du Canada : il a également fait don de 3 millions de dollars à l’École nationale de ballet du Canada à Toronto et de 10 millions à la Compagnie de ballet nationale.

jen.zoratti@freepress.mb.ca

Twitter: @JenZoratti


Si vous appréciez la couverture de la scène artistique manitobaine, aidez-nous à en faire plus.
Votre contribution de 10 $, 25 $ ou plus permettra à Free Press d’approfondir nos reportages sur le théâtre, la danse, la musique et les galeries, et de faire en sorte que le plus large public possible puisse accéder à notre journalisme artistique.
DEVENEZ UN SOUTIEN DU JOURNALISME ARTISTIQUE
Cliquez ici pour en savoir plus sur le projet.

Jen Zoratti

Leave a Comment