Le programme de données satellitaires du NICFI est exploité à l’échelle mondiale pour faire progresser la science et protéger les forêts

Tara O’Shea est directrice des programmes forestiers chez Planet.

2ème trimestre 2022 – 8 juin 2022

Consultez les articles de blog des trimestres précédents ici.

User stories à mettre en avant :

Le programme de données satellitaires NICFI a mené une enquête auprès des utilisateurs au deuxième trimestre 2022, recevant plus de 250 réponses de nos utilisateurs, mettant en évidence leurs témoignages d’utilisateurs et fournissant des commentaires sur tout, des produits de données aux partenaires de la plate-forme.

  • Les répondants représentaient un groupe diversifié d’utilisateurs d’ONG, de gouvernements, d’universitaires et multilatéraux – une excellente représentation de notre groupe diversifié d’utilisateurs de l’NICFI !

Grâce à ces enquêtes, nous avons découvert certaines des façons et des endroits fascinants que la communauté des utilisateurs analyse et met à profit des données haute résolution, notamment (mais sans s’y limiter) :

  • Département des forêts du Laosavec le soutien de Kokusai Kogyo Co. Ltd., utilise les données de Planet-NICFI pour surveiller la perte de forêts à l’appui des exigences de mesure, de notification et de vérification des émissions réduites dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) pour son mandat F-REDD 2, soutenu par la coopération internationale japonaise (JICA). ).
  • Agence des parcs nationaux de Tanzanie utilise une surveillance à haute résolution pour créer des alertes incendie dans le parc national des monts Udzungwa.
  • Centre Régional Agrhymet, une agence intergouvernementale spécialisée composée de treize pays de la région du Sahel, aide à former les décideurs du Burkina Faso, du Ghana, du Niger et du Sénégal à tirer parti du programme de données satellitaires du NICFI dans leurs décisions d’utilisation des forêts et des terres. Ils notent que les données disponibles via ce programme sont particulièrement utiles car elles peuvent valider les changements dans les zones où l’accès est difficile en raison de l’insécurité.
  • L’Association bolivienne pour la recherche et la conservation des écosystèmes andins-amazoniens (ACEAA) exploite le programme de données satellitaires NICFI pour détecter la déforestation et les incendies dans les zones protégées des juridictions de Porvenir, Porto Rico et Santa Rosa. Ils notent que les données disponibles via ce programme sont particulièrement utiles pour voir à travers les nuages ​​dans les régions de haute altitude de la Bolivie.
  • La Fondation technologique pour la faune exploite les données en Inde en surveillant les changements d’utilisation des terres à proximité des mangroves côtières et des écosystèmes forestiers. Ils notent que les données « nous permettent d’analyser les changements dans l’utilisation des terres et la biomasse à un niveau granulaire ; est inestimable pour nos divers [conservation] projets”.
  • L’Université de Brasilia inclus les données dans ses classes de télédétection.
  • WWF-Brésil et le Association de Défense Ethnoenvironnementale Kaninde utilisent les données de NICFI-Planet pour aider les communautés autochtones à surveiller et à défendre leur territoire en Amazonie brésilienne. Ils notent que les informations étayent leur système de surveillance et d’alerte précoce, qui est complété par une équipe de patrouille indigène effectuant une surveillance sur le terrain. Les données du programme de données satellitaires du NICFI aident également les organisations autochtones à approuver les plaintes légales auprès des autorités compétentes, ainsi qu’à produire du matériel de communication pour attirer l’attention sur l’importance de protéger les territoires autochtones en Amazonie.
  • Universitas Brawijaya en Indonésie utilise le programme de données satellitaires NICFI pour améliorer les cartes et les modèles de biomasse et de carbone, trouvant que les données de télédétection à haute résolution sont un moyen plus efficace et efficient par rapport aux enquêtes terrestres traditionnelles. L’équipe de recherche travaille actuellement sur des publications et intègre les données dans son enseignement aux étudiants en télédétection.

Événements et publications à souligner :

  • Lancement des ressources et des cours du programme NICFI sur Université de la Planèteouais!
  • Jeune Manuel des médias sociaux – nous voulons avoir de vos nouvelles, notre communauté d’utilisateurs !
  • Programme de données satellitaires NICFI présenté dans Congrès forestier mondialy compris les commentaires du Ministère du Climat et de l’Environnement de la Norvège, du Ministère de l’Environnement de la République Démocratique du Congo et du Département des Forêts de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture !

  • Symposium Planète Vivante de l’ESA a assisté à plusieurs présentations et résumés du programme de données satellitaires du NICFI, notamment la cartographie de vastes zones d’agriculture à petite échelle et le suivi des perturbations forestières à petite échelle telles que l’exploitation forestière dans le bassin du Congo. Toujours lors de l’événement, l’Alliance autochtone GEO a organisé une session intitulée “Vers la COP27 : équité environnementale et leadership climatique autochtone”, où elle a présenté ses projets dirigés par les communautés autochtones et basés sur l’OT qui ont besoin de soutien et qui traitent des domaines interdépendants suivants : l’autonomisation des femmes et des jeunes, l’adaptation au climat, la sécurité alimentaire et la gestion des risques de catastrophe.
  • Plus tard ce mois-ci, nous serons à Forum de la forêt tropicale d’Oslo et l’organisation d’une réception d’ouverture. Pour les membres de la communauté du programme de données satellitaires NICFI également présents, inscrivez-vous à cet événement parallèle ici.

Leave a Comment