Investissement dans les applied sciences émergentes en 2022

Le rythme sans précédent de l’innovation s’est traduit par l’émergence presque ininterrompue de nouvelles technologies potentiellement révolutionnaires. Alors que les nouvelles entreprises technologiques rivalisent avec les entreprises établies pour révolutionner tous les secteurs, la tendance présente une opportunité attrayante pour les investisseurs particuliers de participer à l’action.

Une augmentation des investissements dans les startups fintech, par exemple, a fait grimper le nombre de licornes – le nombre d’entreprises privées évaluées à plus d’un milliard de dollars – à plus de 116 fin 2021, selon GlobalData, une société de conseil. . . Leur valeur combinée est d’environ 529 milliards de dollars, soit environ 50 % de plus que la valeur de JPMorgan Chase, la plus grande banque américaine.

Des soins de santé à l’éducation, le développement et la réinvention constants des nouvelles applications technologiques ont déjà révolutionné notre façon de vivre et de travailler. Et il y a beaucoup plus à venir, selon les experts en technologie.

Ce guide pratique couvre certaines des technologies émergentes qui devraient être sur votre radar.

La croissance rapide des technologies disruptives

  • Intelligence Artificielle (IA) – Le marché de l’IA pourrait générer des ventes de 190 milliards de dollars d’ici 2025, contre 67 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 184 %, selon les estimations de GlobalData. Taux de croissance annuel composé : 38 %.
  • robotique – L’industrie pourrait atteindre 568 milliards de dollars d’ici 2030, contre 45 milliards de dollars en 2020, soit une augmentation de 1 162 %, selon GlobalData. Taux de croissance annuel composé : 29 %.
  • Cloud computing – Le marché du cloud pourrait atteindre 791 milliards de dollars d’ici 2028 contre 250 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation de 216 %, selon Fortune Business Insights. Taux de croissance annuel composé : 18 %.

Technologies émergentes dans lesquelles envisager d’investir

Parmi les avancées technologiques les plus marquantes figurent l’intelligence artificielle, la robotique, l’automatisation et l’informatique en nuage. Ces nouvelles technologies émergentes alimentent non seulement la transformation numérique des entreprises, mais ouvrent également la voie à d’autres solutions, notamment le métaverse, les crypto-monnaies, la biotechnologie et bien d’autres.

Intelligence Artificielle (IA)

À la base, l’IA tente de reproduire l’intelligence humaine sur un ordinateur ou une machine avec une plus grande vitesse et une plus grande précision. Des entreprises comme Alphabet et Apple utilisent la technologie pour programmer des machines pour résoudre des problèmes, répondre à des questions et effectuer des tâches autrefois effectuées par des humains.

Et tout comme le cerveau humain, plus l’IA reçoit et stocke d’informations, plus son potentiel est grand. Par exemple, le secteur bancaire utilise l’IA pour améliorer la prise de décision dans le trading à grande vitesse, automatiser les processus de back-office tels que la gestion des risques, ou même réduire les coûts en utilisant des robots humanoïdes dans les succursales. De même, l’IA alimente les voitures autonomes et même les recommandations de films Netflix.

Mais comment l’IA devient-elle de plus en plus intelligente ? Grâce à des processus comme l’apprentissage automatique, un sous-domaine de l’IA. En combinant des mégadonnées, des modèles informatiques complexes, des mathématiques avancées et d’autres méthodes, les machines ont la capacité de stocker et d’analyser de nouvelles informations à la vitesse de la lumière. Et plus ils reçoivent d’entrées, plus la précision est élevée.

Considérez un modèle d’IA récemment développé à l’Université de Californie à Berkeley, qui a vaincu 1 000 des meilleurs résolveurs de mots croisés humains au monde lors du prestigieux American Crossword Puzzle Tournament. Selon les inventeurs, le programme informatique peut atteindre des performances quasi parfaites sur la plupart des mots croisés de style américain. Et il peut le faire exponentiellement plus vite que n’importe quel humain.

Comme d’autres investissements thématiques – tels que la technologie blockchain, la cybersécurité et la génomique – les investisseurs particuliers ont accès aux fonds négociés en bourse (ETF) d’IA. Par exemple, le fonds Global X Robotics & Artificial Intelligence ETF (BOTZ) détient un panier d’entreprises impliquées dans toutes les phases de l’IA, du développement à la mise en œuvre.

Croissance prévue des capacités d’IA (millions de dollars)

Segment Chiffre d’affaires 2021 (est.) Croissance en 2021 (%) Chiffre d’affaires 2022 (est.) Croissance en 2022 (%)
Gestion des connaissances 5 466 $ 17.6 7 189 $ 31,5
assistants virtuels 6 210 $ 12.0 7 123 $ 14.7
véhicules autonomes 5 703 $ 13.7 6 849 $ 20.1
lieu de travail numérique 3 593 $ 13.7 4 309 $ 20,0
données participatives 3 483 $ 13.6 4 171 $ 19.8
Les autres 27 049 $ 14.1 32 827 $ 21.4
Total 51 503 $ 14.1 62 468 $ 21.3

Source : Gartner (novembre 2021)

Robotique et automatisation

Les entreprises se tournent également vers la robotique et l’automatisation pour programmer des robots afin d’imiter des tâches humaines, comme conduire ou même préparer le café au lait parfait. Ces machines peuvent effectuer des tâches indépendamment ou avec une assistance humaine minimale, rationalisant les processus et améliorant l’efficacité.

L’industrie robotique comprend deux grands domaines : les robots industriels et les robots de service. En développant des logiciels basés sur des règles et des interfaces utilisateur élégantes, la robotique a le potentiel de révolutionner une grande partie du marché du travail.

Tesla, par exemple, développe un robot humain appelé Optimus et il pourrait être entièrement fonctionnel d’ici 2022, selon le PDG Elon Musk. Le robot mesure 5 pieds 8 pouces et pèse 125 livres. Il peut effectuer des travaux qui seraient fastidieux ou risqués pour les humains.

Musk a qualifié le projet de “développement de produit le plus important” pour Tesla, notant qu’il pourrait être une solution possible à la pénurie de main-d’œuvre aux États-Unis. Et avec le temps, l’investisseur milliardaire pense que cela pourrait être encore plus important que l’activité automobile de l’entreprise.

De même, des entreprises comme Amazon s’appuient sur la robotique et l’automatisation pour améliorer la productivité, réduire les coûts, renforcer la résilience et accroître la sécurité des travailleurs. Les robots mobiles autonomes peuvent éventuellement assumer la plupart des tâches physiques, de la livraison de sacs aux employés au transport de chariots ou au vidage de colis.

Au premier trimestre 2022, les entreprises américaines ont acheté le plus de robots en un seul trimestre, dépensant environ 646 millions de dollars, selon l’Association for Advancing Automation. Ce nombre est supérieur de 43 % à celui de la même période en 2021.

Et la tendance ne devrait pas changer, selon les analystes, qui expliquent que les pénuries prolongées sur le marché du travail causées par la pandémie ont dopé les investissements numériques dans tous les secteurs.

Les investisseurs particuliers qui cherchent à se familiariser avec la robotique et l’automatisation ont accès à des ETF tels que ARK Autonomous Technology & Robotics (ARKQ) et ROBO Global Robotics Automation Index ETF (ROBO).

Cloud computing

Le cloud computing prend en charge l’accès à la demande aux données et aux informations sur Internet, offrant une connectivité et une flexibilité transparentes. Par rapport au stockage de données traditionnel sur site, les organisations se sont tournées vers le cloud pour faire évoluer leurs ambitions numériques, notamment l’IA, la robotique et l’automatisation.

Essentiellement, le cloud fournit la base permettant aux organisations d’innover plus rapidement. De l’amélioration de la sécurité à la démocratisation de l’accès aux données dans toute l’organisation, le cloud computing continue de gagner du terrain dans tous les secteurs.

Pour ces raisons, des entreprises comme Amazon et Microsoft se sont développées de manière agressive sur le marché du cloud.

Amazon Web Services, la division cloud du géant de la vente au détail, est devenue la plate-forme de cloud computing dominante, générant des revenus de 18,4 milliards de dollars au premier trimestre 2022, soit une augmentation de 37 %. De même, Microsoft a déclaré que les revenus d’Azure et d’autres clouds avaient augmenté de 46 % au dernier trimestre 2021, après quatre trimestres consécutifs de gains de 50 % ou plus.

Croissance projetée des services cloud (millions de dollars)

Segment 2021 (Husa.) Croissance en 2021 (%) 2022 (est.) Croissance en 2022 (%)
Services de processus métier cloud (BPaaS) 50 165 $ 8.7 53 121 $ 5.9
Services d’infrastructure d’applications cloud (PaaS) 59 451 $ 28.3 71 525 $ 20.3
Services d’applications infonuagiques (SaaS) 122 633 $ 19.3 145 377 $ 18.5
Services de gestion et de sécurité cloud 16 029 $ 11.9 18 006 $ 12.3
Services d’infrastructure de système cloud (IaaS) 82 023 $ 38,5 106 800 USD 30.2
Bureau en tant que service (DaaS) 2 046 $ 67,7 2 667 $ 30.4
marché total 332 349 $ 23.1 397 496 $ 19.6

Source : Gartner

De plus, l’adoption du cloud computing transcende les entreprises, car les gouvernements et d’autres institutions du monde entier adoptent la technologie pour suivre le rythme de l’innovation.

Alors que les entreprises déplacent de plus en plus leurs applications et leurs opérations vers le cloud, certaines estimations placent l’activité de cloud computing comme une opportunité de 1 000 milliards de dollars.

Pour ceux qui cherchent à s’exposer au marché du cloud, l’ETF Global X Cloud Computing (CLOU) et l’ETF First Trust Cloud Computing (SKYY) investissent dans cet espace.

Clause de non-responsabilité éditoriale : Il est conseillé à tous les investisseurs de mener leurs propres recherches indépendantes sur les stratégies d’investissement avant de prendre une décision d’investissement. En outre, les investisseurs sont informés que la performance passée du produit d’investissement ne garantit pas une appréciation future du prix.

Leave a Comment