Le Programme Jeunes Professionnels de la FEP Publication revient

Deux Ukrainiens font partie du programme Young Publishing Professionals, réalisé en partenariat avec Aldus Up.

Les participants au premier programme Jeunes professionnels de l’édition de la Fédération des éditeurs européens en 2019 font partie de ceux qui observent les débats au Parlement européen. Le deuxième jour du programme de cette semaine, 2022 participants visiteront également le Parlement et assisteront à une réunion de la Commission de la culture et de l’éducation. Image : FEP

Par Porter Anderson, rédacteur en chef | @Porter_Anderson

A Bruxelles : 35 rédacteurs et moins

UNEAprès une interruption de deux ans pendant la pandémie de coronavirus COVID-19 en cours, la Fédération des éditeurs européens organisera cette semaine (du 14 au 16 juin) son programme de bourses pour jeunes professionnels de l’édition à Bruxelles.

Le programme est encore jeune en soi. Il a ouvert en 2019, pour être prévenu en 2020 et 2021 par la pandémie, bien sûr. L’édition de cette semaine n’en est qu’à sa deuxième édition, et l’organisation de la bourse est une collaboration avec Aldus Up.

La fédération décrit son intention avec son programme comme étant “d’inspirer et d’engager les jeunes professionnels de l’édition” des pays membres de la fédération, “de les impliquer dans l’idée européenne générale et dans la défense des valeurs de l’industrie telles que la liberté d’expression et liberté de publier.”

Dans la pratique, l’un des éléments les plus précieux du programme est sa capacité à aider les boursiers à établir les premiers contacts avec les membres du Parlement européen à Bruxelles. Et un avantage potentiel à la fois pour les marchés de ces éditeurs et pour la fédération est que c’est un moyen, comme le disent les informations du programme, de “trouver la prochaine génération de professionnels de l’édition pour soutenir le FEP et le travail de plaidoyer national à l’avenir”. .

Dans le groupe de cette semaine, deux éditeurs ukrainiens devraient faire partie du programme. Ils rencontreront des collègues d’Autriche, d’Estonie, de Finlande, de France, d’Allemagne, d’Italie, de Slovaquie et d’Espagne.

Sur ces neuf pays, il y a 13 participants au total, et le thème central de cette année est la durabilité dans la publication. Et dans ce contexte, cela repose en grande partie sur le besoin de l’industrie de l’édition de travailler avec les décideurs politiques et les dirigeants gouvernementaux pour soutenir et croître sur n’importe quel marché ou groupe de marchés.

Ce qui différencie ce programme de tant de bourses qui impliquent des participants à l’entreprise et à son fonctionnement, c’est qu’il est orienté vers l’extérieur, donnant aux participants la possibilité d’apprendre et de comprendre les relations que la maison d’édition entretient – et a besoin – pour fonctionner en relation avec l’État. . La fédération, bien sûr, est dans une position unique pour fournir ces informations car sa propre mission est construite autour de l’orientation et du plaidoyer en relation avec l’UE, la CE et les affaires européennes.

Programme prévu les 14 et 15 juin

Une rencontre des jeunes professionnels de l’édition participants à Bruxelles lors de l’édition inaugurale 2019 de l’événement. Image : Alde en haut

1er, 14 juin

  • Une réunion à l’heure du déjeuner à Bruxelles
  • Discours d’ouverture de Peter Kraus vom Cleff, président de la Fédération des éditeurs européens et PDG de la Börsenverein des Deutschen Buchhandels en Allemagne
  • Une présentation, « Législation affectant les éditeurs européens dans l’Union européenne » avec Gianpaolo Scacco, responsable de la politique culturelle à la Direction générale [for] Éducation, Jeunesse, Sport et Culture
  • Une présentation, “Les opportunités du programme Europe créative” avec Arnaud Pasquali, responsable de programme pour le secteur du livre en coopération avec l’Agence exécutive européenne pour l’éducation et la culture dans la mise en œuvre et le développement de programmes
  • Une présentation sur le projet Möbius, qui est financé par le programme Horizon 2020 de la Commission européenne et vise à “moderniser l’industrie européenne de l’édition en remodelant les chaînes de valeur et les modèles commerciaux traditionnels”
  • Une présentation de la fédération sur la durabilité
  • Un dîner au cours duquel les participants des Jeunes Professionnels de Editora rencontrent l’équipe de la fédération et les membres du Groupe d’Amitié des Créateurs Culturels

2, 15 juin

  • Rencontre au siège de la fédération avec une présentation par vom Cleff sur les activités de l’entité
  • Une visite au Parlement européen
  • Un échange avec le commissaire de la commission de la culture et de l’éducation, le commissaire Thierry Breton
  • Rencontres avec des membres du Parlement européen
  • Un dîner où les participants Jeunes professionnels de l’édition rencontrent des représentants des institutions de l’Union européenne et des associations professionnelles

A noter que la programmation de la deuxième journée au parlement est rendue possible grâce aux invitations des parlementaires Laurence Farreng et Sabine Verheyen, présidente de la commission de la culture et de l’éducation.

En raison de la structure du programme, les frais de voyage et d’hébergement sont répartis entre la fédération et l’association des éditeurs de chaque participant. FEP couvre également le coût des dîners et des déjeuners.

Un compte rendu de l’émission 2019 d’Enrico Turrin pour Aldus Up entre dans les détails pour les personnes intéressées.

Participants au programme Jeunes professionnels de l’édition avec des membres du personnel de la Fédération des éditeurs européens à Bruxelles, septembre 2019. Image : FEP


Pour en savoir plus sur la Fédération des éditeurs européens, cliquez ici, cliquez ici pour en savoir plus sur les programmes de bourses d’édition, cliquez ici pour en savoir plus sur les questions de durabilité et cliquez ici pour en savoir plus sur l’édition et le secteur du livre en Europe.

Suivez notre couverture de la guerre de Vladimir Poutine contre l’Ukraine et son impact sur les acteurs éditoriaux du pays et les réactions de l’industrie internationale.

plus d’entre nous dans La pandémie de coronavirus COVID-19 et son impact sur l’édition internationale de livres est ici.

A propos de l’auteur

portier Anderson

Facebook Twitter Google+

Porter Anderson est membre non-résident de Trends Research & Advisory et a été nommé journaliste de l’année pour la presse commerciale internationale lors du London Book Fair International Excellence Award. Il est rédacteur en chef de Publishing Perspectives. Auparavant, il était rédacteur en chef adjoint de The FutureBook chez The Bookseller à Londres. Anderson est producteur senior et présentateur pour CNN.com, CNN International et CNN USA depuis plus d’une décennie. En tant que critique d’art (National Critics Institute), il a travaillé pour The Village Voice, le Dallas Times Herald et le Tampa Tribune, aujourd’hui le Tampa Bay Times. Il a cofondé The Hot Sheet, un bulletin d’information pour les auteurs, qui est maintenant détenu et exploité par Jane Friedman.

Leave a Comment